A VENIR
Le forum comme le groupe sont en plein changement. nous nous tournons sur tous les opus du jeu. Des animations et des concours pour tous les jeux de notre saga favorite !
INFORMATIONS
Le journal du forum est diponible sous forme d'article dans la section "publications" sur la barre de navigation
RSS
RSS



 

 :: Le blabla :: L'antre des membres. :: Vos simstoires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miss-Gabrielle Découvre et Redécouvre les Sims 4

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Jan - 2:14
Rappel du premier message :

Coucou, c'est Missgabrielle.

Vous me connaissez peut-être pour mes débuts d'histoires pleins de tourments. Aujourd'hui, je vous présenterai un autre type d'aventure, avec une narration un peu moins construite. Aujourd'hui, je veux laisser aller ma plume comme ça viendra, sans tracas, juste raconter ce qui m'arrive dans les Sims, vous partager mes défis, mes épreuves, mes obstacles, mais aussi mes réussites, mes bons coups et tout ce qui
m'arrive de sympa dans ma découverte des Sims.

Ma découverte des Sims 4, oui, vous avez bien vu, 2 ans et demi après sa sortie, je vais vous présenter ma découverte des Sims 4. Je suis sûr que vous aussi, vous n'avez pas tout découvert!

Bien sûr, je connais bien certaines choses, mais d'autres non, c'est comme ça, quand on joue aux Sims, on a souvent des préférences, que l'on reproduit, et on se retrouve à n'avoir presque pas touché certains aspects.

Aujourd'hui, j'ai envie de tout faire, tout essayer, tout vivre. Atteindre le sommet de toute les carrières, terminer toutes les aspirations, compléter toutes les collections, tester tout ce que les extensions et les packs permettent de faire, faire toutes sortes de choses que je n'ai pas l'habitude de faire, tout simplement.

Au fil du temps, bien sûr, je rencontrerai des réalisations à faire que j'ai déjà fait, que je connais plus, mais je vous promets, de commencer parce que je ne connais pas ou très peu, et je crois que même après 2 ans et demi, j'en ai à voir, et surtout, j'attends encore beaucoup de nouveautés en tout genre à découvrir avec ce que les Sims nous offriront dans le futur.

Alors, sur le même chemin que Aylimette et Nougatine, mais avec une voie tout aussi différente, ma Simself part à la découverte des Sims 4.

Assez de présentation, c'est assez, me voilà encore repartie dans mes grands discours, moi qui veut en faire une histoire simple, qui s'écrit facilement, on est pas sorti du désert. Oui, parce que c'est dans le désert de Oasis Springs, entourée de sable que Miss-Gabrielle Découverte débutera ses aventures. Pourquoi Oasis Springs vous demandez-vous peut-être, c'est simple, parce que je connais plus Willow Creek, il allait donc de soit que j'arrête mon choix sur Oasis Springs. Ce qui ne nous empêchera pas de découvrir tout ce que les autres quartiers peuvent offrir.


Sommaire



Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Fév - 1:49
Épisode 24 - Le jeu de Candy

Ce matin c'est toasts et œufs.



Il était temps de faire les comptes, et dorénavant, je les ferais ici.



J'avais eu plusieurs fossiles en double, ce qui m'avait permis de les vendres. Les soldes se chiffraient à 1895 simflouz.



Après avoir payé les factures, il m'en restait 1445.



J'avais besoin de me divertir, et puisque c'était encore soir de congé, et bien je suis sortie.

Je suis allée à la discothèque Pan Europa, c'était sûrement l'endroit tout indiqué pour s'amuser.



Il y avait DJ et tout, une grande piste de danse. C'était peut-être le temps de me mettre un peu plus à la danse. Je n'en connaissais pas encore grand chose, j'avais bien dansé quelques fois, mais je ne savais pas encore faire tout les mouvements cool.

J'ai aperçu Candy sur la piste. Candy aimait danser.



Je ne suis pas allée la voir tout de suite. J'ai dansé doucement.



Elle aussi m'ignorait, mais moi je ne l'ignorais pas tant que ça.



Ça devenait un petit jeu entre nous. On n'était pas en couple, on flirtait encore simplement, on ne se devait rien, on aimait ça comme ça, pour le moment.

Et c'est comme ça que j'ai acquis le niveau 2 en danse.



Quand elle est passé à côté de moi sans rien me dire, sans même me toucher, c'en était trop.



Elle faisait exprès de jouer avec moi, et moi je n'avais qu'une envie, lui parler.



Et la voilà qui draguait Don devant moi.



J'étais en colère contre elle.



Je l'ai snober de loin.



Allons Miss-Gabrielle, ne fais pas cette tête là, on s'amuse, m'a t'elle lancé.



Toi tu t'amuses, moi je ne m'amuse plus lui ais-je crié, un peu plus fort que je ne le voulais. Je voulais juste qu'elle comprenne, qu'elle comprenne que je n'avais plus envie de jouer et que je n'avais qu'envie qu'elle me prenne dans ses bras.



Déjà j'avais été tendue toute la soirée, avant même d'arriver.



Elle est repassée près de moi, frôlant mon bras, je me détendais, je sentais que je comptais pour elle.



Oui, je me détendais, elle avait le don de me détendre.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Fév - 2:52
Épisode 25 - Une chaude soirée

On s'est remis à se draguer.



Ce qu'il était cool Joaquin avec sa dance avec les drapeaux, mais moi, je n'avais de yeux que pour Candy.



Et c'est en complimentant Candy que j'ai atteint le niveau 2 en charisme.



Et c'était reparti pour les regards coquins, là on s'amusait.



Je suis contente d'être avec toi ce soir, Candy.

Et c'était moi qui intéressait Candy et pas Don.



Et puis on s'est prise dans les bras, ce que j'attendais depuis le début de la soirée.



Candy, tu me plaît vraiment.



Suis-moi m'a t'elle dit.



Elle m'avait emmenée en bas, au sous-sol, je me demandais ou nous allions.



Allez viens, Miss-Gabrielle, me disait-elle susureuse, comme si pleins de surprises m'étaient promises.



Elle m'a tiré par le bras.

Viens ma belle, m'entraînait-elle.



Et derrière la porte d'un placard, elle m'a prise passionnément dans ses bras.



Et derrière les portes closes, elle m'a embrassé langoureusement comme jamais nous ne l'avions fait.



Et quand nous sommes ressorties, il y avait encore de l'amour et de la passion dans l'air.




J'avais adoré ce qu'elle m'avait fait vivre. Je n'étais pas habituée de passer de tels moments avec une femme, c'était tout nouveau pour moi encore, c'était quelque chose que je n'avais vécu qu'ici. Et en tant que Sims maintenant, ça me faisait tout drôle.



J'ai aimé ce que nous avons fait, Candy tu es une fille super.

Je ne savais trop quoi lui dire d'autres, c'est ce qui m'est venue spontanément, je voulais qu'elle sache que j'avais apprécié son initiative.



Candy continuait d'être affectueuse envers moi.



On continuait de parler là devant le placard, je prenais des poses sexy tout en discutant.



On s'est embrassé une dernière fois, puis je suis partie.



La soirée se faisait tard, c'était plutôt le matin, j'avais envie d'une bonne baignade avant de rentrer.



Cherchant la piscine, je suis passé par un petit bar, autant prendre un petit remontant que je me disais, mais il n'y avait personne.



J'ai pris un épicé sucré. Devinez qui l'a fait.

Oui, moi.

Et hop j'ai acquis la mixologie, c'est facile, vous verrez, je vais réussir.



Ça s'en vient, ça s'en vient.



Et le voilà.

Il est bon, je vous dit, juste assez épicé et juste assez sucré.



Vous me voyez tout en haut, je me prépare à sauter.



Houah, j'ai fait une bombe. Qu'elle se tasse celle-là, il y a manqué avoir accident.



J'ai nagé un peu, mais là j'étais fatiguée, fallait pas risquer la noyade, donc je ne suis pas restée longtemps.



J'ai rejoint le bord et je me suis rapidement hisser hors de l'eau.

En arrivant chez moi, oui, c'était rendu chez moi, j'ai fait évoluer mon cerisier, il évoluait rapidement, ses cerises devenaient de meilleure qualité.



J'avais reçu les pierres que j'avais envoyées, j'avais maintenant des éléments, et le tableau d'éléments, je l'avais.



Et voilà le présentoir à éléments



Bonne nuit




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Fév - 7:00
Épisode 26 -

Ce soir, je suis allée dans un petit café, lièvre et hérissons.



J'avais besoin d'une petite soirée un peu plus tranquille.

Je me suis installée devant un bon livre, le premier livre que je lisais, le Seigneur des balançoires.



Je l'ai lu jusqu'à la toute fin, ça m'a bien diverti, ça faisait changement de la télévision et des soirées dansantes.



Et puisque j'étais là, j'ai commandé un expresso.



Ce qu'ils sont mal organisés ici, le gars est parti avec mon expresso.



Ah bien non, ce n'était pas lui finalement.



C'était bon. Mais j'ai entendu une voix qui ne me plaisait pas.



Mila, bien sûr.



Je me suis mise à l'insulter.



Je suis allée la narguer jusqu'à sa table.



Alors on te laisse entrer chez les chevaliers, hein.



Je t'avertis, Mila, ne me provoque pas.



Et voilà que j'en avais assez fait pour le boulot. Tu es chanceuse, Mila!



Et voilà que je quittais le café pour aller voir les alentours.



Et je suis arrivée devant un chevalet. Je me suis laissée aller à tenter de peindre un petit quelque chose. Et c'est ainsi que j'ai appris la compétence peinture.

On avait une vue magnifique d'ici.



Ma toute première toile. Je l'ai gardée, je ne l'ai pas vendue. J'aimerais garder toutes mes toiles, mais je sais que si je les affiches dans ma maison, les factures deviendront astronomiques, c'est un fait qui me désole beaucoup.



Je n'ai pas pu m'empêcher d'en faire une deuxième.



Une jolie fleur qui me rappelait la douce nature qui m'entourait.



Puis, je suis descendue, je voulais voir le port de plus près.



Ça c'était la belle vie, j'adorais voir les voiliers voguer au loin.



Hop là, un coffre, je me demande ce qu'il contient, des citrons.



Regardez-moi ça le beau poisson! C'est un Koi.



Et c'est comme ça que j'ai atteint le niveau 3 en pêche.

Je ne lâchais pas de vue mes principaux objectifs du moment, mais je me tâtais à essayer toute sorte de chose.

Je tentais de réfléchir pour le futur, que ferais-je de ma vie après avoir atteint les sommets de la carrière patronne, je n'en savais trop rien encore.



Ho là, ça ce n'était pas un poisson du tout.



J'en voulais un dernier, et je l'ai eu, un autre Koi.



Je suis retournée au café pour manger un pain au chocolat.



Puis, vraiment fût temps de rentrer à la maison.

J'ai dû aller m'occuper du jardin, oui, avec deux plants ça devenait un jardin. Mon citronnier avait grandi pour mon plus grand bonheur.



Puis fût l'heure d'un petit dodo, j'avais boulot ce soir et je touchais ma promotion du bout des doigts.



J'espérais rentrer ce soir avec un nouvel habit.



Et ça y était!!!

J'étais promue Chauffeuse rapide, le 7e niveau de la carrière criminelle.

Wow!! Là j'allais vraiment commencer à faire des simflouz. Je gagnais 167 simflouz de plus de l'heure soit 273 simflouz de l'heure et j'avais reçu un bonus de 2201 simflouz en plus d'un Ensemble de lingots d'or. Je n'en revenais pas de tout ce que cette promotion signifiait pour moi, j'imaginais déjà mon compte gonfler de simflouz. Je ne travaillais plus que 2 quarts par semaine, ça me laisserait beaucoup de temps libre.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 1:59
Épisode 27 - À pleins feux

Au petit matin, j'ai eu l'envie de me retrouver à nouveau dans la nature, je suis allée sur les Falaises.



Il y avait des pierres à creuser. Chaque fois que j'en voyais, je sortais les outils et j'extrayais ce qu'elles recelaient. Ma collection s'agrandissait, j'en étais contente. Et parfois, je recueillais quelque chose que j'avais déjà et je le revendais.



J'ai fait un feu sur la falaise, ce que c'était beau. J'adorais me retrouver là, au calme, à regarder le feu, puis les voiliers au loin voguer sur l'eau.



Et puis j'ai lancé une sorte de bâton bleu dedans, j'avais hâte de voir ce que ça allait faire.



Wow, vous avez vu ce feu bleu, c'est magnifique.



Et puis j'ai essayé du vert. Ça me paraissait inquiétant un peu le vert, on aurait dit une sorte de produit radioactif.



Et le turquoise, le turquoise c'était joli, c'était plus rassurant.



Oh ça c'est mignon.



Oh ça aussi j'adore.



Un petit peu plus foncé.



Toujours aussi mignon. J'aimais tous ces feux de couleurs, et même le vert.



Le bleu clair c'est trop beau aussi. Allez on passe toutes les couleurs ce matin.



Et que pensez-vous du gris. Moi j'ai été surprise parce qu'il es presque blanc et je l'imaginais plutôt se rapprochant du noir.



Ah ça c'est très jaune.



Voyez le jaune-vert.



Alors ça, définitivement, j'adore.



Ouais, c'est cool. On se rapproche de plus en plus d'une couleur de feu normale.



Oh, du orange, mais il n'est pas tout à fait normale ce feu...



Le voilà le feu normale, à pleins feux, je viens d'ajouter du comestible. Et vous savez quoi, j'étais en manque de divertissement à mon arrivée, et tous ces beaux feux de joie m'ont amusé au plus haut point.



Je me suis même mise à danser autour de mon beau grand feu. Ce n'était pas le genre de feu pour griller des guimauves.



Je voulais continuer d'explorer maintenant.



Une piscine naturelle! J'étais contente d'avoir apporté mon maillot. J'avais prévu aller à la piscine mais je vais me baigner ici. Wow.



Je me préparais à sauter, et ici, je n'avais personne dans les jambes. J'en ferais peut-être mon lieu à moi, ça semblait tranquille le matin.



Et j'ai fait une bombe.



Et j'ai plonger.



Et puis j'ai fait le saut de l'ange.



Pour finir par faire un flat en essayant le salto arrière.



Je nageais, je m'amusais beaucoup.



Je me suis dit qu'il fallait que je retente le salto arrière, je voulais le réussir. Et je l'ai réussi.



Et je suis sortie.



Je suis retournée me réchauffer près de mon feu.



Il s'éteignait, c'est ce que je voulais, j'étais sur le point de partir.



Il n'était pas si éteint que ça finalement, j'ai mis le feu à ma baguette.



Allez, je prends les grands moyens.



Et voilà.



Je me suis rhabillée avant de passer dans le tunnel de ronces qui me ramènerait chez moi.



Il était temps de me préparer un bon repas. Vous savez ce que je fais avec des tomates, une nouvelle recette.



Et on assaisonne.



Vous allez voir, ça va être délicieux.



Spaghetti! J'adore les spaghettis.



Et fût l'heure d'aller dormir.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 2:22
Épisode 28 - Petites vengeances chez les chevaliers

Vous savez ou Dominic m'a invité, à une soirée Chevalier au bar. Vous vous imaginez bien que j'ai accepté, les chevaliers avaient des comptes à me rendre, ça tombait à point, en plus que c'était une soirée.

J'avais décidé de mettre une robe un peu classe.



Et c'est précédent Dominic que je suis entrée.



Je me suis commandé un Balle d'orge.



C'était correct.



Et voilà qu'ils étaient là les chevaliers.

L'apocalypse s'en vient et votre armure ne vous aidera en rien que je leur ai dit pour leur faire peur.



La planète va littéralement vous écraser.



En plus il y a toute sortes de complots, et spécialement contre vous.



Tu sais, moi je suis un génie criminelle et je m'en sortirai indemne de tout ça, contrairement à vous.



Tu peux me faire confiance tu sais.



On s'est levé, j'ai voulu lui faire les poches, il n'a pas voulu.



Je lui ai fait une petite poignée de main vibrante pour me venger.



On dit que vous ne vous lavez jamais dans cette armure.



Le ton s'est mis à monter.



Le ton montait toujours plus plus on se parlait.



Je n'avais pas passé beaucoup de temps avec Dominic, mais j'avais d'autres priorités.



J'avais une petite faim, j'ai commandé.



J'avais choisi un Bretzel, c'est la première fois que j'en mangeais un. C'était une bonne petite collation salée.



Il était 5h30, la soirée était fini, les chevaliers étaient rentrés. J'avais bien été malicieuse avec eux, mais il me faudrait faire encore beaucoup de malice pour atteindre le niveau 8.



Je repartais tout de même contente de ma soirée. Certes je n'avais pas eu le 8e niveau de malice tant espéré, mais j'avais progressé.



Et même si j'étais habillée en tenue de soirée, je suis allée sur le petit coin de nature juste en face, histoire de voir si je pourrais y récolter quelque chose.



Et il y avait des champignons. C'était pratique pour cuisiner les champignons, je pensai.



Il y avait aussi des grenouilles.



Je suis arrivée sur le bord d'un petit lac ou il y avait de beaux petits canards.



Et puis, bien, je me suis laissée allée à pêcher.



Hop-là. Oh mais quel joli poisson avec ses rayures bleues, un Cichlidé.



Un coffre! Je me demande ce qu'il contient, une pomme, apparemment. Peut-être que ça figurerais bien un pommier aux côtés de mon cerisier et de mon citronnier, je pensai.



Tu es petit toi et pas spécialement joli, c'était une Perche, je n'en avais pas encore de Perche, ce qui a suffit à me satisfaire.



Il était plus que temps de rentrer.



Après cette nuit, une petite douche n'était pas de trop, ce que ça m'a fait du bien.



Puis c'était l'heure de dormir j'étais crevée.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 3:01
Épisode 29 - Sortie à l'Auberge du Vieux-Quartier

Au réveil, j'étais affamée.



À manger svp.



Ohlala, je voulais juste me faire des toasts et des œufs et j'allais mettre le feu.



Ça va, juste un peu de fumée, plus de peur que de mal.



Voilà, c'était prêt, et tout était correcte.



Je devais sortir ce soir pour poursuivre mes buts en continuant d'être malicieuse.



Je me demandais encore ou j'allais aller. Je ne savais pas du tout. J'avais quand même enfilé une tenue de fête.



J'ai arrêté mon choix sur l'Auberge du Vieux-quartier. Aussitôt arrivée, j'appris que c'était soirée des femmes et je trouvais ça génial, les consommations ne seraient pas cher et surtout, il y aurait pleins de femmes avec qui je pourrais être malicieuse. J'avais même de fortes chances de rencontrer quelques ennemies. Il faudrait tout miser, même si je doutais de ne pas en avoir le temps.



J'ai commencé la soirée en commandant une Violente orange, puisque c'était réduit, autant se faire plaisir.



Le barman essayait de faire son fanfaron devant moi, mais tout ce qu'il réussissait c'était à casser les bouteilles.



Il a quand même fini par réussir à faire mon verre.



Déjà il y en a une qui me cherchait, Masami Tanaka. C'était la première fois que je la voyais mais sa face ne me revenait pas. Je me suis dit que j'allais bien exercer ma malice.



Alors, le bébé, c'est pour quand?



Il paraît que ton mari va faire faillite avec son restaurant, il ne te l'avait pas dit.



On dit que de toute façon, il ne savait pas cuisiner.



Il y aura une grande soirée d'organisé pour collecter des dons pour vous aider tous les deux.

On en est vraiment rendu là, demanda-t-elle.

Oui.



C'est épouvantable pleurnichait-elle.



Mais tu sais, de toute façon, avec l'apocalypse...



L'apocalypse s'interrogea-t-elle.

Oui, l'apocalypse, ça s'en vient, la planète ne sera jamais plus ce qu'elle était.



Alors dis, ton bébé, c'est pour quand, parce qu'il ne faudrait pas que ça arrive en même temps que l'apocalypse.



Vous avez entendu la théorie du complot contre les Sims.



Je vous dis, ce sera terrible.



Pour finir, vous mourrez tous, ou presque.



Fais-moi confiance Masami.



Tu sais, moi je suis un génie criminelle.... c'était presque pas faux, hein.



C'est vrai tout ça, me demanda-t-elle apeurée par tout ce que je venais de lui dire.

Bien sûr que c'est vrai.



Pourquoi tu pars aussi vite, on s'amusait bien tu ne trouves pas.



Tu n'as pas honte de lui avoir fait aussi peur.

Non.



J'ai entendu parler de toi petite peste, me pointa-t-elle du doigt.

J'ai entendu parler de toi petite peste, me moquais-je comme une enfant.



On fait la paix, lui dis-je malicieuse, lui tendant la main.

Et elle l'a prise ma main, l'idiote.



Bouhhhh! Amélie.



Allez fais-moi confiance, je suis gentille au fond, tu sais.



Allez viens par là, on fais la paix, que je te vole 30 simflouz.



Attends, on se ressers la main pour officialiser encore plus notre paix.... La naïve.



Et c'est ainsi que je l'ai eu mon 8e niveau de malice. Restait quelques méchancetés à faire maintenant.



Tu aurais pu mettre une tenue un peu plus soignée pour sortir.



Attends, tu me fais rire.



Quoi, tu as un problème, peut-être.



Parce que je peux te régler ça si tu veux.



Ho là, ne me touches pas, toi.



Prends ça, Amélie.



Oups.



C'est bon, laisses faire pour cette fois.



J'en avais assez, je suis allée pêcher sur le bord du canal.



Et mine de rien, j'ai améliorer ma compétence pêche au niveau 4.



Quand j'ai eu mon poisson, un Gourami, je suis rentrée.



Je me suis occupée de mon jardin.



Et je l'ai planté mon pommier.



Et puisqu'il était encore tôt, autant aller récolter un peu.



Encore une grenouille.



Et toujours, des rochers.



Après toutes ces expéditions, je suis enfin aller au lit, il y avait boulot ce soir.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 7:37
Épisode 30 - À la maison

Juste avant de partir, j'ai mangé un brownies pour ne pas être affamée en arrivant au travail. J'avais fait tout ce qu'il m'était demandé, mais je savais qu'il me restait des preuves à faire sur place.



Je travaillais seulement 2 jours par semaine maintenant et je me demandais bien comment j'allais réussir à montrer ce dont j'étais capable, d'autant plus que mes deux journées de travail étaient loin d'être près l'une de l'autre. Oui, c'est vrai, c'était bien d'avoir pleins de temps libres, mais en réalité, j'aurais préféré travailler avec acharnement pour rapidement atteindre les sommets et pouvoir choisir une autre carrière. Mais bon, il en était ainsi.



Bien sûr, je n'ai pas eu la promotion souhaitée, mais 1911 simflouz de paie, ça se prenait bien et même que ça me redonnait la bonne humeur. Les choses viendraient en leur temps me disais-je.



Ce soir je n'avais pas trop la forme, j'avais envie de prendre un peu de temps pour relaxer toute seule, penser à moi, me détendre, tout simplement, sans avoir besoin de chercher la zizanie, juste rester tranquille, dans mon petit chez-moi.

Et c'est dans ma salle de jeu que je me suis retrouvée pour une petite pratique de fléchettes.



Mais les fléchettes, ça ne me détendait pas tant que ça, j'aurais plutôt dit que ça me fâchait parce que je n'étais pas aussi douée que je ne l'aurais voulu.



Et puisque les fléchettes ça ne fonctionnait pas pour me détendre, j'essayai le yoga.

Posture du bateau.



Posture de la demi-lune, regardez comme je la fais bien.



Je suis rendue souple hein.



Et toujours, je m'occupais de mon petit verger.



Je faisais évoluer mon citronnier.



De même que mon cerisier.



Vint l'heure d'aller me reposer.



Je venais de recevoir un sms de Candy qui voulait passer me voir, ni une ni deux, j'ai sauté en dehors du lit pour aller prendre une douche avant qu'elle n'arrive.



Candy, je suis contente de te voir.



Attends, Candy, je nous prépare un bon repas.



Tu vas voir, ça va être super bon.



Candy mangeait devant la télévision plutôt qu'à table avec moi, moi qui m'avait donné toute cette peine pour nous faire un bon dîner. J'étais déçu, quoi, je n'étais pas plus intéressante que la télévision.



Candy, tu pourrais venir manger à la table, tu ne crois pas.



Elle ne comprenait pas le message. Ce qu'elle m'emmerdait ce soir.



Puis, l'atmosphère s'est un peu détendue, je me suis calmée.



J'étais vraiment tendue, j'était toute courbaturée.



C'était délicieux me dit-elle.

Vraiment, Candy, tu as aimé ça?

J'étais contente de lui avoir fait un bon repas, même s'il ne s'était pas passé comme je l'aurais voulu.


Je nettoyais, avant de retrouver Candy, mais elle s'est presque enfuie pendant ce temps-là. Elle est partie à la sauvette me criant un rapide aurevoir.

J'étais perplexe sur cette soirée, peut-être qu'elle n'aurait pas dû venir. On s'était à peine échangée quelques mots pendant le dîner. Elle était bizarre, distante.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 8:44
Épisode 31 -

Il me fallait vraiment me détendre, le boulot, Candy, tout ça, ce n'était en rien pour me détendre.

J'ai décidé de sortir. Il me fallait bouger, je n'arrivais pas à passer 2 soirs à la maison, ça me donnait l'impression de ne pas avancer vers mes buts.


Et c'est au Jus de Crotale que je décidai de passer la soirée.



Ce que c'était tranquille! Il n'y avait que cette idiote d'Amelie.



J'étais découragée, j'avais besoin de m'amuser moi!



Je commandai un verre d'eau plate, plate comme s'annonçait ma soirée.



Et non ça ne goûtait pas l'amusement. Mais vous savez, comme les postes de télévision, je fais un tour des boissons, alors...



Joaquin Le chien, il m'énervait celui-là, j'avais l'impression qu'il s'interposait dans ma relation avec Candy.



Je pensais que c'était Amélie, hé bien non, c'était Lucie, Lucie Rousseau. Elle n'était pas plus commode.



Et pas moins risible.



C'était soirée des hommes ce soir, peut-être que ce serait amusant finalement.



Pas la peine de vous dire que avec Lucie, c'en était vite venue aux insultes, c'est sur elle que je me suis acharnée pour continuer mon règne de terreur dans toute la ville, encore le boulot qui voulait ça.



T'as rien dans la tête Lucie!



Tu ne veux pas t'en prendre à moi j'espère, tu ne sais pas à qui tu as à faire.



Tu as peur maintenant, n'est-ce pas?



Je te dis, tu fais mieux de me craindre.



Tu vois ces muscles, ils peuvent te donner une bonne raclée.



Alors, tu as quoi à me regarder comme ça Joaquin Le chien?



Je sais que tu fais la grande gueule à Candy en lui racontant des choses sur moi.

Je le testais je voulais voir ce qu'il allait répondre.



Mais pas du tout, je t'assure m'a t'il répondu.

Ouais ouais.



Alors jamais tu as parlé en mal de moi, hein?



Non, je n'aurais jamais fait ça, répondait-il encore.



Si je parlais de toi, tu sais, ce ne serait pas du mal que j'en dirais, ajouta t-il

Je commençais à le croire, il me paraissait sincère, et à la façon qu'il me regardait, je commençais à me dire que je m'étais peut-être trompée l'autre soir, du moins en parti, je commençais à me demander si ce n'était pas plutôt moi qu'il avait dans l'oeil et pas Candy, et que c'était pour moi que notre petite drague l'avait dérangé.



Joaquin partit rapidement, de toute façon il ne m'intéressait pas, j'avais juste voulu savoir s'il parlait en mal de moi à Candy. J'avais voulu prendre une photo avec lui pour pouvoir la ressortir à Candy si elle m'ennuyait, mais je n'en avais pas eu le temps.

Et voyant ce brun barbu, je me dis que ça la dérangerait peut-être encore plus de me voir sur une photo avec lui qu'avec Joaquin. Oui, bon, c'était un peu mesquin, mais c'était comme ça avec Candy, je voulais pouvoir me défendre face à elle si elle me refaisait de ses petits jeux comme l'autre soir à la discothèque.



Je vais prendre un beau brun svp. Je voulais le faire rire en me présentant, parce que si on dit femme qui rit à moitié dans son lit, on doit bien pouvoir dire homme qui rit 100% sur sa photo, non?



Et comme de raison, ça l'a fait rire, Il avait bien apprécié.



Alors, je suis Miss-Gabrielle, et vous.

Salim. J'ai eu peur qu'il n'y ait que des hommes ce soir, vu les promotions, je suis content de voir qu'il y a quand même quelques jolies dames, se présenta-t-il.



Et moi je suis contente de rencontrer un homme, vous savez, au début de la soirée, on n'aurait pu croire qu'il n'y aurait presque que des femmes, au contraire de ce que vous pensez.



Ah bien j'aurais dû sortir plus tôt alors, dit-il jouant de son regard charmeur sur moi. J'avais toujours eu un faible pour les bruns, un peu barbu, peut-être que je jouais plus avec le feu que je ne le pensais.



Vous n'êtes pas arrivé trop tard, juste au bon moment pour me rencontrer.

Oui, c'est vrai, m'encouragea-t-il.



Il était gentil, drôle, charmant, on passait un bon moment.



Dis, tu viens souvent ici, parce que si je t'aurais déjà vu, je t'aurais remarqué, me demanda-t-il.



Encore un moyen pour me charmer, et le pire, c'est que ça fonctionnait. Je me retrouvais à boire ses paroles, et je m'en rendis compte.



Je lui ai raconté une blague sur les vampires en terminant je lui ai dit, vous n'êtes pas un vampire, j'espère, ce qui l'a bien fait rire.

Après, il s'est excusé, il devait partir plus tôt que prévu, il venait de recevoir un sms.

Je n'ai pas posé plus de question, mais je me demandais ce qui le faisait partir, on passait une bonne soirée tous les deux, c'était amical, mais c'était bien, et puis, je n'avais même pas eu ma photo pour agacer Candy.

À croire que tout le monde était pressé dans cette ville, ce soir.



Et puis je suis allée commandé, quelque chose que je n'avais encore jamais bu, un Avornalino Douce Ombre.



Et j'aperçus un autre homme qui me plaisait bien au fond du bar, parce que s'il y avait quelque chose qui me plaisait encore plus que les bruns un peu barbu, c'était les hommes aux cheveux noirs.



Je suis retournée l'observer un peu de ma place de l'autre côté du bar.



Salut Miss-Gabrielle, je suis revenu, tu t'amuses bien, m'aborda t-il.



Et Joaquin qui était revenu. Ce n'était plus trop le moment, dans l'instant, il n'y avait que le ténébreux au fond du bar qui captait mon attention.



Faut avouer qu'il était bien rigolo quand même ce Joaquin, il aimait faire le clown attirer l'attention, je le voyais sous sa vrai nature ce soir contrairement à l'autre soir avec Candy ou il faisait la gueule, je n'étais toujours pas certaine de pourquoi il avait fait la gueule dailleurs, mais il avait été évident que quelque chose le dérangeait dans notre relation à Candy et à moi, mais quoi. Je me demandais même en quoi ça le regardait.



Et parce que je ne pouvais quand même pas fixer le ténébreux toute la soirée, j'ai prit le temps de rire avec Joaquin, j'ai bien vu que ça lui a fait plaisir.



La discussion aidant, je voulais éclaircir ce qui me chicotait, Joaquin, j'ai bien vu que ça t'a dérangé qu'on se drague moi et Candy l'autre jour, tu veux m'expliquer pourquoi.

Tu veux vraiment que je te le dise, demanda t-il.

Bien sûr, puisque je te le demande.

Alors si tu veux mon avis, tu es une belle femme, Miss-Gabrielle et je trouvais ça dommage que tu te gâches avec une autre femme, dit-il.

Me gâcher, comment ça.

Si tu veux, j'étais déçu de comprendre que les hommes ne t'intéressaient pas, avoua t-il.



Et qui a dis que les hommes ne m'intéressaient pas?

Bien... euh... c'est ce que j'ai crût en te voyant la draguer comme ça, je me suis dit que tu n'étais intéressée que par les femmes, dit-il.

Et bien détrompes-toi, je suis intéressée par les Sims intéressant, voilà, hommes ou femmes.



Tu m'en vois rassuré, s'exclama t-il.

Ah oui, tu te considères intéressant, donc.

Je crois, oui, qu'il a répondu.



Je suis DJ, je fais tourner les platines, se vanta t-il.

Et tu crois que c'est assez pour m'intéresser?



Alors, ce l'est, interrogea t-il.

Rien n'est moins sûr le taquinais-je. Je me rendais compte que j'aimais bien le taquiner comme ça.



La boisson commençait à faire son effet, je devenais plus joyeuse, plus enjôleuse, j'avais envie de m'amuser, et je n'étais pas sûre que j'étais assise à la bonne place pour la sorte d'amusement à laquelle je pensais.



Joaquin essayait d'attirer mon attention, mais il l'avait rapidement perdu au profit du beau ténébreux que je regardais de l'autre côté du bar, je l’observais depuis un moment déjà, nos regards s'étaient croisés plus d'une fois, il était peut-être temps d'aller lui parler.



Et même si Joaquin ne m'attirait pas spécialement, ça ne me déplaisait pas qu'il s'intéresse à moi, je trouvais ça flatteur.



Mais surtout pour embêter Candy, je lui ai demandé de faire une photo avec moi.



Et voilà, ça allait être parfait.



J'étais un peu trop enjouée par l'Avornalino, j'ai essayé de me calmer un peu devant le miroir en allant au petit coin, avant d'aller voir le ténébreux.



Et quand je suis retournée dans le bar, imaginez-vous donc que je l'avais manqué le beau ténébreux, il n'était plus là, j'avais été trop longue avant d'aller lui parler.



Me restait plus qu'à aller parler avec Joaquin, parce qu'il est drôle et amusant, quand même.



Je rigoles bien avec lui. Il m'a remis le sourire après ma déception du beau ténébreux qui était partis.



Joaquin m'a dit qu'il aimait la musique, peut-être pourrait-il m'apprendre.



Je me suis commandé un Ridgeport pour continuer la petite fête.

Et regardant le barman faire mon verre, je me suis dis qu'il n'était pas mal lui non plus.



Je suis allée le taquiner jusque derrière le bar.

Alors, ça vient ce verre?



Attends que je goûtes, je vais te dire si tu es bon barman.



Alors, le verdict, demanda t-il.

C'est très bon, tu passes le test des barmans.



Je suis Miss-Gabrielle, me présentai-je.

Lui, il s'appelait Marcus. Ça lui allait bien, Marcus.



Il ne parlait pas beaucoup, je crois que c'est sa copine qui était accoter au bar pour le surveiller.



Elle est partie, il n'était pas plus bavard, je finissais par m'ennuyer avec lui, tu travailles dans un bar quoi, un peu de social ne fera pas venir la faucheuse tu sais.



En fait le thème de ta soirée c'est ennuyant, c'est ça?



Si je t'emmerdes tu le dis hein.



Non Non, le thème c'est soirée des hommes, s'expliqua t-il.

Alors faut venir le jour ou c'est soirée des dames si on veut discuter avec toi, quand c'est soirée des hommes tu n'es commode qu'avec les hommes.



Ah et puis laisses tomber.



Je suis allée danser devant le jukebox, c'était musique pop.



Au moins là, je m'amusais, bien plus qu'avec ce barman.



Et puis je pratiquais ma danse pour impressionner Candy la prochaine fois qu'on sortirait. Je me rendais compte que je pensais quand même beaucoup à Candy quand elle n'était pas là. Même que j'aurais aimé qu'elle soit là, à danser avec moi, en cette fin de soirée.



Oh oui que je l'impressionnerais avec ce pas là.



Les factures de 580 simflouz venait d'arriver dans ma boîte aux lettres, et je me rendis compte qu'une 4e semaine venait de s'achever au bar le Jus de Crotale.



Je faisais de plus en plus de pas de danse différent, je m'améliorais, sans doute.



Je me suis essayé au jazz, je m'amusais bien plus qu'au bar avec cet ennuyant Marcus.



J'étais seule, mais je m'amusais, je pratiquais mes pas de danse, il ne fallait pas compter sur l'homme derrière captivé par la télévision, dans un bar, c'est jukebox, fermes-moi cette télé veux-tu.



Allez, c'est assez. Un petit tour des lieux, comme à mon habitude, histoire de toujours récolter plus pour mes collections et puis pour mon compte en banque aussi.

Une nouvelle grenouille... et pleins de nouveaux métaux et cristaux aussi.



Et puis, crevée, je suis rentrée chez moi.



Les yeux à peine ouvert, j'ai mangé des spaghettis.



AH la vaisselle! Ça allait sûrement me faire tomber de fatigue avant d'arriver à mon lit.



Allais-je me rendre, j'étais à deux pas de mon lit mais je sentais que j'allais m'effondrer avant d'y arriver.



Et j'ai réussi à l'atteindre pour me plonger dans un sommeil profond.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Fév - 10:40
Épisode 32 -

Je me suis levée, j'ai pris une douche, puis je me suis dis que puisque c'était encore congé, autant sortir.



Et parce que j'avais beaucoup pensé à elle la veille, je décidai d'inviter Candy.



Je l'ai invité sur les Falaises, j'avais envie de partager ce que j'aimais avec elle, j'aimais la nature et je voulais qu'on s'y retrouve toutes les deux ensembles.

Tu sais Candy, j'aime beaucoup me retrouver dans la nature, sur les falaises, c'est un endroit ou je viens quand j'ai besoin d'air pur et de me retrouver un peu seule. Tu sais, quand il n'y a pas de fêtes, c'est un endroit très tranquille, je lui ai confié.



C'est super! Je suis contente que tu partages ça avec moi, me dit-elle, souriante.

J'étais heureuse qu'elle réagisse ainsi. Ce serait une bonne occasion de nous rapprocher en faisant quelque chose de différent.



J'ai allumé un feu pour moi et Candy.



Regardes ça Candy, mon grand feu, pour toi.



Ce qu'on était bien ensembles toutes les deux autour du feu.



C'était romantique d'être là toutes les deux, on recommençait à se draguer.



La flamme était là, c'était chaud brûlant.



J'aimais quand elle me regardait comme ça, avec plus de braises dans ses yeux qu'il n'y en avait dans le feu.



Elle m'envoyait des baisers, oui j'étais bien avec Candy. Notre relation se développait de plus en plus. J'avais bien fait de l'inviter sur les Falaises, je ne l'avais que pour moi, contrairement à nos sorties dans les bars.



On s'est enlacées, ce que j'étais bien dans ses bras.



On a discuté de nos intérêts, elle aimait la musique qu'elle m'a dit, mais ça, je le savais déjà.



Candy, je suis contente que tu sois venues, je suis si bien quand tu es là.



La chaleur augmentant toujours plus, on s'est embrassé près des chaudes flammes du feu.



Tu es belle Candy.



La nuit était belle et chaude.

Je lui ai proposé de faire une folie.



Vous savez ce qu'on a fait?



C'était notre folie, Candy était comme ça, un peu fofolle, elle embarquait dans mes folies, on s'est baignée toute nues. Et je peux vous dire que Candy, elle était proche de moi dans l'eau, nos corps se touchait.



On se courrait l'une après l'autre.



Après ce moment très complice, nous nous sommes rhabillées.



C'était super ce moment Miss-Gabrielle, s'est-elle exclamée.



Je l'ai prise par surprise dans un baiser passionné.



Elle continuait de m'embrasser avec passion, j'adorais vraiment ma soirée.



Miss-Gabrielle, ma petite poupée, je t'adore, m'a t-elle dit me caressant la joue.



Elle me faisait fondre.



On s'est embrassé langoureusement sur le banc.



Puis on a regardé les étoiles ensembles. C'était une soirée magique.

Tu vois celle-là, celle qui brille bien haut dans le ciel, je vais l'appeler Miss-Gabrielle et chaque fois que je la verrai, je penserai à toi, m'a t'elle dit.

Ce que c'était romantique, j'adorais, elle me faisait rêver.



Candy, tu vois celle qui brille presque autant, juste à côté.

Oui, répondit-elle.

Et bien celle-là, je l’appellerai l'étoile Candy et quand je la verrai, moi aussi je penserai à toi.

C'est ton étoile, pour toujours.



Ce qu'on était bien toutes les deux dans la nature.



La soirée s'achevait, Candy était fatiguée.

On s'est embrassée encore.



On s'est enlacées.



Puis je lui ai demandé, c'était le bon soir, notre relation en était rendue là, je voulais qu'on l'officialise, je lui ai demandé d'être ma petite amie.

Je me demandais comment elle allait réagir, si elle me rejetait, je serais déçue, blessée même.



Elle a accepté. Elle était ma petite amie, maintenant. Et on a immortalisé ce moment en prenant une photo.



Candy, je t'adore.



Je lui ai offert une rose pour fêter notre union.



Elle était super contente. Elle aimait que je lui offres des fleurs.



Puis je l'ai laissée rentrer chez elle. Elle était fatiguée depuis une bonne heure au moins que je la retenais. Mais je voulais qu'elle se repose, ma Candy. Oui, elle était ma Candy maintenant. On était en couple. Et ça me faisait tout bizarre d'y penser.



Et moi j'ai creusé, j'avais toujours en tête mes collections, Candy ne me retournait pas la tête complètement, je gardais bien en vu mes objectifs.



Et puis je suis rentrée moi aussi.



Je m'occupais toujours aussi bien de mes trois arbres. Je les récoltais.



Et puis j'ai arrosé.



Ce soir, c'était tacos au tofu.



J'espère que ça va être bon, parce que j'ai faim.



Ça l'air appétissant entoucas.



Ouais, ça va, ce n'est définitivement pas mon repas préféré, mais ça va.



Et bien sûr, vous savez pourquoi je suis ici, il est temps de faire les comptes. Ma salle de trésors commence à être petite pour tout ce que je récupère, je vais bientôt devoir faire des changements.



Wow, mes cerises valaient maintenant 8 simflouz.

J'ai envoyé des échantillons au conseil de géologie.



Les comptes étaient de 7200 simflouz, avec ma promotion que je convoitais pour mon prochain quart de travail, j'espérais pouvoir enfin me payer mon fabuleux lit que je voulais tellement. J'économisais, j'avais hâte de l'avoir et de pouvoir passer à d'autres dépenses, je pensais entre autre à rénover ma salle de trésors.



Je me suis entraînée aux fléchettes. Je m'amusais avec ce que j'avais, je n'avais pas grand chose encore, mais ça viendrait. En attendant, je développais toutes les compétences que je pouvais.



Vous avez vu, presque en plein centre, bon dans le centre vert, mais je deviens bonne.



Je suis allée payer mes factures, 580 simflouz, j'étais déçu de revoir tomber mes simflouz sous la barre des 7000.



Mes arbres avaient encore besoin de moi.



J'ai même dû pulvériser de l'insecticide.



Puis, fût l'heure de dormir, encore dans mon vieux lit de camps simple.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
missgabrielle
Animateur
à poster le 2000ème messages du forums
à poster le 500ème messages du forums
Messages : 1123
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Fév - 13:07
Épisode 33 -

Aujourd'hui, Candy m'a invité chez elle. Alors je me suis toute suite levée pour aller la retrouver.



On discutait, devant chez elle.

Alors, tu me montres ta maison.



Oui, viens, suis-moi.



Elle m'a montré son lapin dans la cuisine. Et moi ça m'a fait penser à Niblette.



Puis, on est allée s'asseoir au salon. Je lui ai demandé de me faire un massage.



Elle a bien voulu, ce que ça faisait du bien.



Ensuite, elle m'a embrassé langoureusement sur le sofa.



On était proche toutes les deux. Moi et Candy, c'était une histoire passionnante.



Wow, Candy, tu as une station de DJ. En même temps, j'aurais dû m'en douter, comme tu aimes tellement la danse.

Je me suis essayé, c'était la première fois que je touchais à ça.



Allez Candy, party.



Houah, c'était génial de me prendre pour une DJ. Bon, j'avais besoin de m'améliorer, mais c'était quand même génial.



J'ai même atteint mon niveau 2 en DJ. Ça me faisait changement de ce qu'il y avait chez moi, un jour j'en aurais une station de DJ et je ferais de grandes fêtes.



Je cherchais Candy, elle n'était plus là.



Elle n'était pas dans la cuisine.



Je suis monté voir si elle était en haut.

Quoi!! Candy habite avec Yuki!!

Je ne voyais pas d'enfants, j'en déduis que la gamine de l'autre jour elle la gardait, ce n'était pas sa fille.

Elle ne m'a même pas vue. Je suis ressortie sans lui dire un mot, c'est Candy que je voulais retrouver.



Ici ça devait être la chambre de Candy, ça lui ressemblait.



J'observais. C'était quoi ces posters? Je me demandais bien.



Cocktails, bouche et musique, c''était tout à fait Candy, ça.



Et devant le miroir, je me suis motivée.



J'ai fait une petite sieste en l'attendant, ça sentait Candy dans le lit.



Quand je me suis réveillée de ma sieste, j'étais affamée, j'avais besoin de manger quelque chose.



Je suis redescendue à la cuisine. Elle n'était toujours pas là. Elle était partie sans rien me dire pendant que je jouais avec la console de DJ. Elle m'avait laissée seule chez elle, avec Yuki, mais une fille comme elle, ça ne m'intéresse pas, même pour l'amitié, que voulait-elle que je fasse seule chez elle avec Yuki, je n'avais aucune envie de lui parler à Yuki. C'était nul qu'elle soit partie Candy.



J'ai décidé de lui faire des biscuits au sucre, j'espérais qu'elle soit contente.



Et je brassais de toute mes forces.



Il n'y avait plus de grumeaux, il était temps d'envoyer le tout au four.



Et voilà les beaux biscuits au sucre, tout chaud. Ce que j'avais faim.



C'était délicieux.



J'ai fait ma vaisselle, je ne voulais pas que Candy pense que je me laissais traîner chez elle.



Et Candy justement, elle n'était toujours pas là. Je me demandais ce qu'elle faisait, était-elle en colère après moi, avais-je fait quelque chose qui l'avait dérangé, cela l'avait-elle dérangé que je joue la DJ. Je pensais qu'elle aimerait ça, je m'étais probablement trompée, je l'avais peut-être blessée en lui accordant moins d'attention un moment. Je me posais toutes ces questions et j'en revenais toujours au même point, pourquoi n'était-elle pas là.



Vraiment, je me questionnais. Elle m'invitait et elle partait. Elle allait bien revenir.



J'ai pris un autre biscuit au sucre, j'avais encore faim, et puis ça passait le temps en attendant Candy. Il était 22h15 après tout, elle allait bien rentrer bientôt.



Et encore la vaisselle, ça aussi ça me passait le temps, même si je détestais ça et qu'à chaque fois, je m'évadais dans mes pensées. Et là, je pensais qu'elle était peut-être entrain de s'amuser dans un bar avec d'autres Sims, sans moi.



Et je la vis enfin arrivée.



Viens Candy, je t'ai fait des biscuits au sucre.



Candy, je peux quand même savoir ou tu étais, pourquoi étais-tu partie?



Tu vas te mettre à contrôler tout ce que je fais Miss-Gabrielle, m'a t'elle dit.

J'étais estomaquée.



Non, Candy, mais j'ai quand même droit à des explications quand tu m'invites chez toi et que tu t'en vas.



Elle ne m'avait donné aucune explications. Et ça, ça me décevait d'elle. Je ne comprenais pas.



Elle est allée faire la vaisselle, sans ajouter un mot. Je la trouvais bizarre aujourd'hui, ce n'était pas comme hier.



Pourquoi tu es comme ça aujourd'hui, Candy. On était un couple hier, non?



Je lui ai frôlé un sein en discutant, une tension différente s'en ai suivie.



Je suis allée dans sa chambre, elle n'était pas là. Je l'avais pourtant vu monter, et je ne l'avais pas vu redescendre.



J'entrai sur le bord de la chambre de Yuki, et là, je l'ai vu, elle était là, dans le lit de Yuki. Elle dormait, il ne se passait rien de spécial, mais elle avait tout de même décidé de dormir avec Yuki, plutôt que de s'expliquer avec moi et nous aurions peut-être pu ensuite passer une belle nuit ensemble. Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait ça. Hier, c'était si magique ce qu'on vivait, j'aurais presque pu dire que je l'aimais, du moins, je l'appréciait beaucoup, surtout quand elle était comme hier, mais elle paraissait changer souvent de comportement et surtout envers moi. Je ne comprenais pas.



Notre couple était-il déjà fini, après 24h, même pas?

Et bien je ne laisserais pas ça comme ça.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» En Avril, ne te découvre pas d'un fil... d'épée! LE mois Trône de Fer
» ‘‘La haine excite les querelles, l'amour couvre toutes les fautes’’ | end
» [Los Angeles Times] Couvre-feu a El Sereno
» Présentation des Couvre-Chef Mii
» Versus miss gameon : Finale : Tifa - Aya Brea

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1234Sims :: Le blabla :: L'antre des membres. :: Vos simstoires-
Sauter vers: